Accueil du site > Environnement > Collectif STOP-EPR / Réseau Sortir du nucléaire

Collectif STOP-EPR / Réseau Sortir du nucléaire

lundi 11 décembre 2006

Collectif STOP-EPR / Réseau Sortir du nucléaire

Communiqué du 11 Décembre 2006 :

Le 17 mars 2007, à 5 semaines du premier tour des présidentielles, le Réseau Sortir du nucléaire et un collectif d’associations et d’individus, organisent 5 manifestations nationales à Rennes, Toulouse, Lyon, Strasbourg, Lille pour dire :

Non à l’EPR, à Flamanville ou ailleurs,
Oui aux alternatives au nucléaire.

L’EPR, un réacteur inutile, coûteux et dangereux :
- Inutile car la France est excédentaire en production d’électricité en base (9 réacteurs sur 58 pour l’exportation),
- Inutile car la construction d’un EPR à Flamanville ne résout en rien les problèmes de consommation en Bretagne et Pays de Loire, et impose de plus la réalisation d’une nouvelle ligne THT d’au moins 150 km (400 à 900 pylônes),
- Coûteux : 3,3 milliards d’euros prévus,
- Dangereux : Les risques sont les mêmes que les réacteurs actuels : déchets nucléaires, risque d’accident, risque terroriste, prolifération...

Une démocratie bafouée :

Tous les gouvernements depuis 2002 ont véritablement miné le débat public sur la politique énergétique et l’EPR, démontrant ainsi le peu de cas qu’ils accordaient à l’expression des citoyens et à la « transparence » sur le nucléaire. La décision finale et les premiers appels d’offre ont été lancés avant même les conclusions du débat public (CNDP)

Pour des alternatives au nucléaire :

Face à l’impasse énergétique (effet de serre, pénurie de ressources fossiles), des solutions respectueuses de l’environnement et durables s’imposent :
- Sobriété et efficacité énergétique,
- Développement des sources d’énergie renouvelable : bois-énergie, biomasse, éolien, solaire, énergies marines,…
- Développement de sources d’énergie diversifiées et décentralisées.

Il y a urgence pour les citoyens à agir. Il est temps que les élus reprennent en main une politique énergétique confisquée par les lobbies nucléaire et financier.

Le 17 mars 2007, à Rennes, Toulouse, Lyon, Strasbourg, Lille, nous seront nombreux à manifester pour que les questions de la politique énergétique, du nucléaire et des alternatives trouvent toute leur place dans les débats politiques des élections présidentielles et législatives, et pour dire :

STOP-EPR,

Pour des alternatives au nucléaire.

A l’occasion de la réunion de coordination des associations du Grand-Ouest à Rennes, nous vous invitons à une conférence de presse le samedi 16 décembre 2006 – 9h 30 – à l’Auberge de Jeunesse de Rennes, 10 canal St Martin, avec la participation de Didier Anger, coordinateur du Collectif Régional Stop-EPR, d’un des présidents de Mayenne Survoltée, et d’André Robinard, coordinateur d’Ille-et-Vilaine sous Tension.

Contacts Presse :

Véronique Marchandier (Réseau Sortir du nucléaire) : 06 75 34 69 25 (THT, déchets nucléaire)

Catherine Gabillard (CIELE) : 06 80 74 98 44 (Energie, alternatives au nucléaire) Alain Rivat (Réseau Sortir du nucléaire) : 06 67 67 27 74 (EPR, nucléaire, énergie)

Contact : Jocelyn Peyret C/o L’Archipel 1 rue Anatole France 35000 Rennes Tel : 02 23 46 10 13 / fax : 02 99 33 05 95 / Mail : jocelyn stop-epr.org

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0